Choisir de se marier au Kenya : entre tradition et modernité

Quand on dit Kenya, les gens pensent immédiatement au safari. C’est normal, vu la richesse du patrimoine naturel du pays. Mais la romance y est possible. Certains couples choisissent même de s’unir dans ces immensités. Cela est tout à fait possible, dans cette contrée où l’union de deux habitants peut se heurter à certains obstacles.

Les démarches administratives à accomplir pour se marier au Kenya

D’un point de vue administratif, il est relativement aisé de se marier au Kenya pour des ressortissants français. Remplir et rassembler les papiers peut cependant demander du temps. Les futurs époux ont à choisir entre s’unir à l’ambassade de France ou ailleurs. L’ambassadeur est apte à marier deux Français qui n’ont pas la nationalité du Kenya. Il peut également unir un français et une autre personne résidente ou domiciliée dans le pays.

Les autorités locales, elles, peuvent marier les gens de toute nationalité. Dans les deux cas, il faut constituer un dossier de mariage. Les deux doivent remplir un questionnaire et présenter leurs cartes d’identité ou passeports. En outre, les copies de leurs actes de naissance sont requises. S’il y a eu un précédent divorce, la personne concernée aura à fournir un extrait du jugement. C’est l’ambassade ou le consulat qui s’occupe de publier les bans.

Costumes et traditions hors du commun autour du mariage au Kenya

Il semble tentant de faire un mariage traditionnel dans ce pays mystérieux. Il est vrai que les touristes, lors d’un séjour Kenya, pourraient trouver un attrait à emprunter une culture pour célébrer des noces. Néanmoins, respecter scrupuleusement la tradition pourrait s’avérer difficile. Par exemple, les femmes se rasent presque la tête avant la cérémonie. En plus, elles portent des bijoux très lourds comme des disques de perles pour collier par exemple.

Heureusement, certaines coutumes se modernisent. Des stylistes se sont emparés du Shuka Masai pour en faire de magnifiques habits. Ce tissu peut être porté par les personnes qui souhaitent célébrer un mariage traditionnel mêlé à de la modernité. Une coutume qui risque de gâcher le voyage de noces kenya est la forme que prend la bénédiction parentale. Le père, pour ce faire, crache sur le visage et la poitrine de la jeune mariée.

Point sur une pratique à combattre au Kenya : le mariage par enlèvement

Cette façon de faire n’existe pas dans tout le Kenya. En fait, seule une ethnie la pratique. Normalement, le fait d’enlever une jeune femme devrait appartenir au passé. Mais certaines circonstances forcent les hommes à agir de cette manière. La notion romantique du mariage et du voyage de noces kenya n’avaient pas cours dans ces contrées. Les touristes qui passent un séjour kenya à l’ouest du pays remarquent certainement les Kisiis ou Gusiis ou encore les Abagusiis. A une certaine époque, dans les années 80, la dot a atteint de telles sommes que beaucoup de garçons ne pouvaient l’honorer.

Il s’agit d’une somme qu’un homme souhaitant convoler devait payer aux parents de l’être aimée. Afin  d’avoir la femme qu’ils voulaient, certains hommes la kidnappaient pour la violer. Ensuite, ils les faisaient chanter par rapport à ce déshonneur pour qu’elles les épousent. Aujourd’hui, la pratique persiste car la question de dot reste un problème.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *